Conseil d’école du 10 novembre 2014

COMPTE-RENDU DU CONSEIL D’ÉCOLE
du lundi 10 novembre 2014 à 18h00 en salle des maîtres

Excusées : Pauline Leurent, Samira Metahri, Zakia El Wahabi, Christine Richard Présents: Mmes Delacourt, Baris, Henry, Streicher, Brandt, Nourisson, Le Duff, Delaporte, Stoltz, Djadel, M. Millet, et Amalric Mmes Morvan, Hamm, Anfray, M. Doussau, M. Belkacem, Mme Corcelli

1- Les Classes : Nos effectifs sont en augmentation et nous ont permis d’ouvrir une classe cette année : nous avons 2 classes de CP de 25 élèves. Les effectifs devraient encore augmenter dans les années à venir car en fin d’année 37 CM2 partiront au collège et nous attendons plus de 44 CP. En outre il y a des constructions dans le secteur, les services des inscriptions de la mairie prévoient une nouvelle ouverture de classe pour la rentrée 2017. Un troisième élément est à prendre en compte : Strasbourg est la seule ville à avoir 4 écoles accueillant les danseurs et musiciens du conservatoire. Or deux de ces écoles sont situées loin, ce qui génère un coût important de transport. Dans le but de faire des économies et pour favoriser la mixité sociale, l’école Louvois, la plus proche du conservatoire, pourrait accueillir des musiciens.

2- Relations CUS/école
a) Les rythmes scolaires : Il est peut-être un peu tôt pour faire un bilan, cependant nous constatons une extrême fatigue des enfants en fin de semaine. Le vendredi, il est très difficile de les faire travailler et les après- midi sont explosives. En outre, la société civile ne s’est pas alignée sur les nouveaux horaires : les activités que les enfants peuvent pratiquer après l’école (sport, musique, …) n’ont souvent pas été avancées, à l’exception des activités périscolaires, ce qui fait qu’ils ont toujours des journées aussi longues.
Les représentants des parents dénoncent un manque d’information qui a rendu difficile l’organisation du temps de leurs enfants. Rappelons qu’il y a eu un premier projet longuement préparé dans les GEL (Groupes Educatifs Locaux) qui a été remplacé par un autre après les élections municipales. L’information officielle est arrivée très tard. Il y a eu un surcoût pour les familles entre la garderie du soir qui dure plus longtemps et donc coûte plus cher et celle du mercredi de 11h30 à 12h15.
Autre conséquence : la garderie AFL accueille plus d’enfants que les précédentes années. Or les conditions de cet accueil ne sont pas optimales. Les enfants, trop nombreux, sont à l’étroit dans une salle.
b) L’entretien de l’école : nous constatons une dégradation de la propreté dans nos classes. Certains agents ont été remerciés en fin de contrat et non remplacés. À titre d’exemple le bâtiment 2 qui nous accueille, compte10 salles pour un seul agent. Ces salles ne sont pas nécessairement vides à partir de 15h45, puisque nous y sommes pour les APC (Activités Pédagogiques Complémentaires) jusqu’à 16h45, pour nos corrections de cahiers jusqu’à 18h45 parfois et pour les activités périscolaires jusqu’à 17h15. Il nous a bien été proposé de venir corriger nos cahiers le matin à partir de 6h, mais corriger les cahiers à chaud nous permet d’ajuster le travail du lendemain au plus près des besoins des élèves. Il nous semble que l’école doit d’abord rester le lieu où l’on enseigne.
c) Les activités périscolaires : Certains parents regrettent qu’il n’y ait pas eu davantage de renouvellement des activités périscolaires. Soulignons la grande qualité de l’encadrement sur ce temps périscolaire, malgré les difficultés générées par la structure de l’école et par le retour légèrement décalé des cycle 2 les jours de piscine.
d) La seconde ligne de téléphone : cette question est à l’ordre du jour depuis des années. Nous affinons notre demande cette année à la lumière de certains faits : d’abord notre EVS, Salima Azzouz, quitte l’école le 20 novembre, donc il n’y aura plus de personne pour répondre aux parents sur les temps de classe de la directrice. Ensuite nous accueillons dans l’école des enfants porteurs de pathologies chroniques qui peuvent nécessiter une surveillance fine à certains moments, donc la nécessité de la présence d’un téléphone portable en classe. Or les enseignants n’ont pas tous un téléphone portable personnel.
Les travaux de l’école devraient commencer à l’été 2015. Le portable sera nécessaire à ce moment-là. Il serait judicieux de ne pas attendre 8 mois pour doter l’école de cet outil. Les délégués de parents sont étonnés de cette demande récurrente et ne comprennent pas qu’il faille autant d’années pour un investissement aussi dérisoire.
Une enseignante demande aux parents d’être bienveillants lorsqu’ils téléphonent le matin car notre appareil est défectueux : le répondeur se déclenche dès la première sonnerie et nous entendons mal.
e) Les travaux de restructuration devraient démarrer à l’été 2015 : Le projet nous paraît sous dimensionné : les services de la ville ont évalué le nombre de classes élémentaires à 11 + la CLIS à l’horizon 2017. Cet horizon nous apparaît bien court, nous aurions préféré avoir plus de marge de manœuvre, mais le projet ne peut plus être retouché à ce stade. C’est regrettable car le même constat a été fait à l’école Oberlin, également sous dimensionnée, alors qu’elle est à peine terminée.
Nous aurons 11 classes à l’étage. Au rez-de-chaussée, il y aura une seule salle de classe mais également une salle informatique, une BCD, une cuisine pédagogique, une salle d’activité, une salle polyvalente et une salle d’évolution. La restauration scolaire sera entièrement reconstruite dans la cour 2 (cour des grands). Si la cour des grands sera diminuée de moitié, la cour 1 sera agrandie par l’ajout du petit parc avec les grands arbres sur le quai des Alpes.
La première phase des travaux durera 20 mois : de l’été 2015 à mars ou avril 2017. Toutes les salles du bâtiment 2 seront déménagées dans des bâtiments modulaires alignés dans la cour 1 le long du quai. Les enfants n’auront donc qu’une seule cour pendant toute cette période.
À partir d’avril 2017, toutes les classes devraient s’installer dans le bâtiment 2. À ce stade, nous ne devrions plus avoir besoin de bâtiments modulaires. Les travaux se déplaceraient alors sur le bâtiment 1 (actuellement les petits) et dans la grande cour. Le bâtiment 1 sera entièrement modifié au rez-de- chaussée qui n’abritera plus une seule classe mais juste des sanitaires une grande cage d’escalier et une immense entrée avec un garage à vélos. À l’étage, nous conserverons 4 salles de classes. L’espace de la salle 110 de madame Baris sera consacré à la grande cage d’escalier. Cette seconde phase devrait durer 16 mois.
f) Le pont de l’Ascension : le vendredi qui suit le jeudi de l’Ascension est traditionnellement reporté. Cette année nous n’avons aucune information à ce jour, nous ne pouvons donc affirmer que le vendredi 15 mai soit reporté.

3- Les Horaires Aménagés : 14 petits (CE1) ont été recrutés pour cette rentrée et 3 CM1.
Le cursus a de nouveau été modifié cette année. Les élèves danseurs n’ont plus de « complémentaire » sur le temps scolaire : elle devient « facultative » et leur a été proposée pendant les vacances de la Toussaint. Ceci pose des soucis importants d’organisation : les CM2 ont un trou le mardi matin ; les CE2 et les CM1 le vendredi après-midi. Pour compliquer le tableau, nous ne parvenons pas à avoir de salle pour faire travailler les enfants pendant ces heures.
Cette rentrée a été difficile. Monsieur Dubois nous avait affirmé que le choix de la complémentaire serait possible en 2014 – 2015, or non seulement cette promesse n’a pas été tenue, mais la complémentaire a, de fait, disparu du cursus. Heureusement que les élèves danseurs sont très motivés parce que toutes ces restrictions budgétaires successives auraient de quoi démotiver.
4- Lecture et approbation du règlement d’école
Le règlement a été approuvé. Une maman d’élève revient sur la question des apnées. Rappelons que nous avons découvert l’an passé que l’un de nos élèves avait fait un malaise suite à un jeu de la tomate. Après enquête, nous nous sommes aperçus que ce n’était pas un cas isolé. Nous avons demandé de l’aide pour pouvoir prévenir les accidents. Monsieur Denny nous a proposé une formation destinée aux enseignants, parents d’élèves, médecin et psychologue scolaire. Le but était de nous rendre autonomes dans les années à venir et capables d’informer nos élèves chaque année. Malheureusement, cette personne est très demandée et, après qu’une première formation a été annulée, n’a pas pu trouver dans son agenda un autre créneau pour nous former. Nous avons dû faire des lectures personnelles afin de comprendre l’apparition de ces pratiques chez des enfants de plus en plus jeunes (dès la maternelle).
5- Organisation des Activités Pédagogiques Complémentaires : ces activités remplacent depuis l’an passé les AP (Aide Personnalisée). L’AP était destinée aux élèves en difficulté. Ce n’est plus nécessairement le cas des APC qui permettent de réaliser d’autres activités en lien avec le projet d’école sans que les enfants soient nécessairement en difficulté.
6- La sécurité : le PPMS (Plan de Mise en Sécurité) : Ce document nous permet de préparer nos élèves aux catastrophes dont ils pourraient être les victimes. L’an passé nous avions fait un exercice de préparation à la tempête. Cette année, le 6 octobre 2014, les enfants ont participé à un exercice de confinement (en cas de pollution de l’air dû à un accident chimique). Ce type d’exercice vise à éduquer les enfants aux bons réflexes à avoir en cas d’accident. En outre, ces exercices permettent de mettre en lumière les dysfonctionnements.
7- ELCO : Enseignement de Langue et de Culture d’Origine : Comme l’an passé, l’école a obtenu deux cours de langue et culture arabe. Mais, le professeur, qui n’avait accepté qu’un seul des deux cours (les CE1 & CE2), a été rappelé au Maroc. Un nouveau professeur a été nommé, il devrait arriver en France prochainement. Nous ne savons pas s’il assurera un cours ou bien les deux cours.

8- Points divers
a) La coopérative scolaire a vu ses rentrées d’argent diminuer en même temps que la cotisation à l’OCCE augmentait pour atteindre 2,20€ par enfant. Nous allons faire des actions pour récolter des fonds qui permettront de faire vivre cette école. Nous avons besoin de l’engagement des parents. Notre première action sera, comme en 2013 et en 2012, de faire un goûter de fin de premier trimestre et une bourse aux jouets et aux livres. Vos dons en jouets en bon état et votre aide pour préparer le goûter seront les bienvenus. Ce goûter aura lieu le vendredi 5 décembre à partir de 15h45. Venez nombreux.
b) Les CM2 et les CM1/CM2 iront à Paris en mai 2015. Ces deux classes organiseront des actions pour financer une partie du voyage et faire baisser le coût pour les familles.
c) Un parent propose que nous ayons une caisse par classe pour stocker les boîtes à goûter des enfants. Si les enfants peuvent déposer leur boîte après avoir goûté et joué sans être gêné, les parents auront moins de mal à les convaincre de l’utiliser et de limiter ainsi les emballages qui polluent.

 

IMPRIMER le compte-rendu du Conseil d’école du 10.11.2014