Conseil d’école du 6 novembre 2015

COMPTE-RENDU DU CONSEIL D’ÉCOLE
du vendredi 6 novembre 2015 à 18h00 en salle des maîtres

Présents : Mmes Delaporte, Fetsch, Tupin, Schwarz, Henry, Baris, Fructus, Bauswein, Troussard, Anfray, Morvan, Suhr, Telitel, El-Wahabi, Rojas, Methari, Weber. MM. Chalot, Heitzmann, Ouanouki, Doussau, Perrot.
Excusés : Mmes Djadel, Le Duff, Seiler. MM. Bitz, Millet.

1- Présentation de la nouvelle équipe de parents élus et présentation de l’équipe enseignante
M. Chalot, enseignant du Réseau d’Aide aux Elèves en Difficultés, présente le RASED aux parents élus : cette structure d’aide intervient sur demande des enseignants, lorsqu’ils constatent l’apparition de difficultés d’apprentissage et de comportement scolaire chez un élève. Avec l’accord des parents, un enseignant spécialisé intervient alors pour prendre en charge cet élève de manière régulière, afin de remédier à ses difficultés et prévenir des problèmes plus importants. Le RASED peut également donner son avis sur l’orientation scolaire des élèves pris en charge.

2- Les classes (effectifs et organisation)
Nos effectifs sont en légère baisse : 247 élèves, dont 40 élèves CHAD.
 En fin d’année, 53 CM2 partiront au collège, et il y a cette année 60 enfants en GS à la maternelle Oberlin. Cependant tous ne viendront pas en CP à Louvois à la rentrée prochaine.
 Le service des inscriptions de la mairie prévoit une nouvelle ouverture de classe pour la rentrée 2017.
 Il est à noter que l’école, telle qu’elle doit être rénovée, ne pourra de toute façon accueillir qu’une seule classe supplémentaire (soit 12 classes au lieu des 11 actuelles).

3- Les Classes à Horaires Aménagés en Danse (CHAD)
Ce sont 40 élèves répartis sur 6 classes, du CE1 au CM2, dont 10 « nouveaux » en CE1, et une élève nouvelle en CE2. Si l’effectif est à peu près stable par rapport à l’année dernière, il est depuis quelques années en baisse.
 Strasbourg est la seule ville à avoir 4 écoles accueillant les danseurs et musiciens du Conservatoire. Or deux de ces écoles sont situées loin, ce qui génère un coût important de transport. Dans le but de faire des économies et pour favoriser la mixité sociale, l’école Louvois, la plus proche du conservatoire, pourrait à l’avenir accueillir des musiciens.
Nous notons et regrettons que les parents d’enfants danseurs ne soient pas plus représentés au Conseil d’école.

4- Lecture et approbation du règlement d’école
Le règlement 2015-2016 de l’école Louvois est conforme au nouveau Règlement Type Départemental paru en novembre 2014. Il est approuvé par l’ensemble des votants au conseil d’école.

5- Evaluations initiales en CP et CE2
À la rentrée 2015, dans le cadre de la refondation de l’école, il a été demandé – à l’échelle nationale et de manière obligatoire – aux enseignants de CE2 de mettre en place une évaluation des élèves en français et mathématiques, à des fins diagnostiques. Le but est de permettre aux équipes pédagogiques d’identifier les difficultés potentielles de chaque élève et de mettre en place une réponse adaptée dès le début de l’année scolaire.
Les deux classes de CE2 de Louvois ont utilisé le même livret d’exercices, fourni par la direction générale de l’enseignement scolaire. Les résultats seront transmis aux familles.
Malgré l’intérêt pédagogique de cette action, nous tenons à pointer les éléments suivants :
* la lourdeur du dispositif : il faut mobiliser une, voire deux semaines pour réaliser cette évaluation ;
* le fait que les enseignants ne sont pas rémunérés pour la correction des évaluations et la saisie des résultats ;
* l’impression des livrets d’exercices se fait sur le budget municipal de fonctionnement.
A une échelle plus locale, à la demande de l’IA, des évaluations initiales en CP ont également été effectuées. Les deux classes de CP ont utilisé un même protocole d’évaluation, fourni par l’Inspection Académique. 
Les mêmes points que précédemment peuvent être soulignés.

6- Le projet d’école
Un nouveau projet d’école démarre cette année, et se poursuivra jusqu’en 2018.
 Le projet d’école vise à améliorer la réussite de tous les élèves. Il se base sur un plan d’actions pédagogiques cohérentes, articulées autour d’objectifs dont les effets sont mesurables. Sa construction se fait en prenant en compte à la fois des indicateurs propres à l’école, et des orientations nationales et académiques.
 Son élaboration est en cours. Les 3 objectifs retenus sont les suivants :
1/ Mettre en place les conditions pour que tous les élèves progressent significativement dans la rédaction d’un texte ;
2/ Permettre à tous les élèves de mieux mathématiser le réel, afin de savoir résoudre les problèmes et de donner du sens aux données ;
3/ Construire une culture commune des élèves, en prenant en compte leur diversité.

7- Les Activités Pédagogiques Complémentaires (APC)
Ces activités ont pris la suite de l’AP (Aide Personnalisée), qui était auparavant destinée aux élèves en difficulté. Ce n’est plus nécessairement le cas des APC qui permettent de réaliser d’autres activités, en lien avec le projet d’école, sans que les enfants soient nécessairement en difficulté. Les enseignants proposent, en général à chaque période, à un certain nombre d’élèves de participer à une APC, sur un créneau qui est spécifique à chaque classe.

8- Cours de langue et culture d’origine (arabe)
L’ELCO (Enseignements Langues et Cultures d’Origine) arabe se poursuit à l’école cette année, avec un cours de marocain le vendredi et deux cours d’algérien, mardi et vendredi après la classe. Une cinquantaine d’enfants, du CE1 au CM2, suivent cet enseignement.
 Des parents élus s’étonnent que ces cours soient différenciés en arabe algérien et arabe marocain. Il ne s’agit pas d’une mesure communautariste, mais d’une différence statutaire entre les intervenants, en fonction de leur pays d’origine.

9- La sécurité dans l’école
Un exercice d’évacuation incendie a été organisé le 24 septembre, et un exercice de préparation à un séisme le 13 octobre. Ces exercices de simulation, s’ils visent à éduquer les enfants aux bons réflexes à avoir en cas d’accident, permettent en outre de mettre en lumière certains dysfonctionnements.
 Même s’ils se sont bien déroulés, il a été une nouvelle fois remarqué que la configuration des lieux et l’état de vétusté des bâtiments ne garantissaient pas les meilleures conditions d’avertissement, de protection et d’évacuation du public.

10- Les travaux de restructuration de l’école
Je vous invite à aller sur le site de l’école Louvois (http://www.ec-louvois-strasbourg.ac-strasbourg.fr) pour voir les détails du projet de rénovation de l’école.
 Aux dernières nouvelles, les classes du bâtiment B devraient déménager dans les structures modulaires de la cour du bâtiment A courant février. Nous espérons avoir les cartons de déménagement suffisamment tôt pour préparer ce transfert dans les meilleures conditions. Nous venons d’apprendre que les modulaires seraient installés courant janvier, ce qui pose des questions sur la sécurité des usagers de l’école pendant cette période : quand et de quelle manière seraient installés ces modules pendant une période scolaire, l’école étant occupée toute la journée, du lundi au samedi matin inclus, à l’exception du mercredi après-midi ?
A partir de février, l’accueil du matin et de l’après-midi, ainsi que les récréations, devront être entièrement réorganisés, étant donnée la faible surface de cour disponible pendant la première phase de travaux (qui durera 20 mois), et la configuration de cette « cour ». Avec 700 m2 disponibles nous sommes loin des 1200 m2 nécessaires pour 11 classes, d’après les normes de l’Education Nationale. Ce nouvel espace, vu sa configuration, sera d’ailleurs particulièrement difficile à surveiller.
Nous demandons à nouveau, avec l’appui des parents élus, que puisse être mobilisé et utilisé comme cour de récréation, dès le début des travaux, le parc municipal situé devant l’école, côté quai. Il est de toute façon prévu qu’à l’issue de la rénovation, ce parc soit intégré à l’école Louvois en tant qu’espace extérieur commun pour les élèves. D’autres questions se poseront également : l’accès à l’école pour les 250 élèves et les adultes avec une seule porte ; l’occupation des salles sur le temps extra-scolaire par l’AFL, les NAE, l’ELCO et les associations qui les utilisent actuellement ; l’organisation d’événements dans l’école, en particulier une fête de fin d’année type kermesse – donc à l’extérieur.

11- Les relations Eurométropole / école
a) Les activités périscolaires (NAE)
Proposées gratuitement par la ville de Strasbourg, elles ont lieu le lundi et le jeudi de 15h45 à 17h15. Ces activités rencontrent un succès certain auprès des élèves : environ 175 enfants sont en activité deux jours par semaine. Nous ne pouvons que souligner le mérite des animateurs et encadrants qui assurent ces activités dans des conditions matérielles parfois difficiles.
M. Perrot expose les modalités d’organisation, d’inscription et d’attribution des places dans les différentes activités, en réponse à des questions posées par les parents. Des contraintes spécifiques (attribution de marchés, associations intervenant, etc.) expliquent le calendrier et les modalités de mise en œuvre de ces activités.
b) La restauration scolaire
De nombreuses interrogations concernant la cantine se font régulièrement entendre, relayées à l’occasion du conseil d’école par les parents élus.
 Le placement des enfants, la qualité de l’encadrement, l’organisation du service, suscitent des questions. M. Perrot rappelle que les coordonnées des services périscolaires sont données à la rentrée à tous les parents, dans le but d’améliorer la communication entre la Ville et ses usagers. Il souligne les conditions parfois difficiles dans lesquelles travaillent les employés de restauration scolaire et le personnel encadrant, et le mérite qu’ils ont à vouloir faire de ce moment un moment agréable pour les enfants.
Soucieux d’améliorer la relation avec les parents, M. Perrot évoque la possibilité pour les parents de venir assister aux repas servis.
c) Le téléphone
La seconde ligne demandée depuis longtemps serait toujours aussi utile… Une demande de téléphones sans fil a été faite, étant donné l’état des appareils que nous avons et la perspective des travaux. Elle ne peut apparemment pas être satisfaite. 
En attendant, nous prions les parents d’être bienveillants lorsqu’ils téléphonent à l’école, car notre appareil est défectueux : le répondeur se déclenche très rapidement, et nous entendons mal.
d) Pédibus
La ville de Strasbourg propose d’aider et d’accompagner les parents d’élèves qui souhaiteraient organiser un ramassage pédestre des enfants du quartier le matin pour les amener à l’école. Un livret de présentation de cette initiative est distribué aux parents élus.

12- Points divers
a) Liaison inter-cycles et inter-degrés
Les enseignantes de GS de l’Ecole Oberlin et de CP se sont rencontrées récemment, pour faire connaissance et mettre en place un certain nombre d’actions pédagogiques communes (matinée chants & goûter de Noël, échange de courrier, lectures offertes). 
La question d’une liaison avec l’Ecole de l’Académie est posée. Une visite annuelle de l’école Louvois par les futurs CP est envisageable.
La liaison CM2-6ème est également abordée. Elle sera mise en œuvre à partir du 2ème trimestre.
b) OCCE
La cotisation scolaire collectée à la rentrée s’avère peu importante rapportée à l’ensemble de l’école. Une fois payée l’assurance des élèves, il reste peu d’argent disponible pour les sorties, les achats pour des activités ponctuelles, etc : environ 70 € par classe pour toute l’année. Nous allons donc devoir solliciter à nouveau les parents d’élèves, et organiser des actions pour faire augmenter ce budget.
c) Représentants des parents d’élèves au conseil d’école
– Les parents d’élèves élus, affiliés à la F.C.P.E., posent la question de l’ouverture d’un compte bancaire qui leur serait propre. A priori un compte OCCE et un compte FCPE peuvent coexister au sein d’une même école.
– Concernant l’organisation de la fête de fin d’année scolaire, un espace d’accueil est à trouver impérativement à l’extérieur de l’école, étant donné les travaux prévus à partir de janvier. La ville de Strasbourg devrait être sollicitée par les parents à ce sujet dans les meilleurs délais.
– Il est décidé que le vendredi 11 décembre auront lieu l’habituelle bourse aux jouets et le goûter de St-Nicolas. La collecte et l’étiquetage des objets mis en vente, ainsi que la partie restauration, doivent être organisés rapidement, avec l’aide des parents élus.
– Un document présentant les parents élus et les moyens de les contacter sera distribué prochainement à l’ensemble des parents de l’école.
– Une rubrique destinée aux annonces des parents élus sera mise en place sur le site internet de l’école.

Secrétaire de séance : Mme Tupin
Directeur de l’école Louvois : M. Heitzmann

 

compte-rendu du conseil d’école du 6 novembre 2015 en version PDF